Depuis longtemps, mon éthique personnelle et professionnelle m’empêche de cautionner une industrie chimique de plus en plus envahissante dans tous les domaines de notre vie, et qui maltraite trop souvent nos amis les animaux. Elle menace notre santé et l’intégrité de notre planète par les déchets qu’elle engendre, qui polluent notre environnement.

Aussi, j’ai décidé depuis 20 ans déjà, d’agir à mon niveau, en sélectionnant soigneusement ce que je consomme dans mon alimentation et dans les cosmétiques que j’utilise personnellement et dans l’exercice de ma profession : des produits bio bien sûr, mais surtout des matières premières le moins transformées possible.

Ainsi je favorise les huiles végétales vierges de première pression à froid, les plantes que j’utilise en infusion ou décoction à usage unique, l’argile, l’aloé vera natif, le miel et les fruits et je n’utilise que quelques cosmétiques sélectionnés pour leur innocuité, leur composition sans ingrédients de synthèse (ni dérivés de pétrole, ni parabens, ni silicones, etc) et choisis également selon l’éthique du laboratoire qui les fabrique.